La Planète et nous. Fonds Sous Marins.

  • Accueil
  • > ACTUALITE....
  • > Le Syndrome du Titanic, le documentaire de Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre

7 août, 2009

Le Syndrome du Titanic, le documentaire de Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre

Classé sous ACTUALITE....,LA PLANETE ET NOUS — kayado @ 16:00

Au cinéma le 7 octobre 2009

 

 le documentaire de Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre

 

 

Mercredi 22 avril 2009

Nicolas Hulot s’apprête à revenir au devant de la scène médiatique. Son long métrage « Le Syndrome du Titanic », annoncé comme un « cri d’alarme et un cri d’espoir », devrait être projeté au Festival de Cannes, hors compétition. Avant sa sortie en salles le 7 octobre 2009, nous avons regroupé pour vous les premières informations aujourd’hui disponibles.
Interview de Nicolas Hulot par Terra Eco

 

Ce film documentaire de Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre, le créateur de l’émission “Ushuaïa”, a pour ambition de dresser un double portrait sans fard, celui de notre civilisation devenue majoritairement urbaine et en parallèle, celui de la Terre et de ses grands cycles naturels. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, Le Syndrome du Titanic replace la Terre et les Hommes en perspective à l’échelle de notre galaxie et permet à chacun d’être le témoin direct d’un phénomène qui n’est pas encore irréversible. C’est un message d’espoir aux générations futures.

Synopsis : “À vrai dire je n’ai pas toujours vu le monde tel qu’il est mais plutôt tel que j’avais envie qu’il soit. Trente ans de voyages et d’engagements progressifs forcent le regard et dévoilent une réalité éloignée de mes illusions. J’ai vu la planète se rétrécir sous mes yeux.

De la conviction insouciante et plaisante d’un monde infini et immuable, j’ai découvert un monde clos et vulnérable. De l’idée d’un progrès constant, réfléchi et soudé à l’avenir, j’ai pris conscience d’un monde ballotté dans un fleuve en crue où chacun essaye le plus souvent simplement de tirer son épingle du jeu sans trop savoir où le mouvement le conduira. J’observe une humanité qui parfois succombe sous le fardeau de ses découvertes, engluée dans l’utopie matérialiste, empêtrée dans les mailles du progrès. Un homme moderne, arraché à ses racines, ballotté entre le virtuel et le réel, saturé d’informations et de connaissances, atomisé, désintégré, qui peu à peu se replie dans son désarroi ou s’affronte pour des idéaux. Je vois cette planète se fragmenter avec le gâchis qui côtoie l’indigence, l’opulence qui caresse la misère. Ce monde inapte à la limite qui efface brutalement son capital Nature. Je crois que l’Homme s’est perdu dans sa propre échelle et que sa conscience n’ait été noyée par ce flot de sciences.

Le temps est venu de faire une pause, de s’extraire de la quotidienneté et de l’urgence chronique pour affronter le rendez-vous critique qui s’offre à nous. Le temps est venu de nous regarder tel que nous sommes. Je suis intimement convaincu que nous vivons la fin d’un monde qui a eu ses vertus mais dont les remèdes d’hier sont devenus les poisons d’aujourd’hui. L’avenir n’est désespérant que si nous laissons le temps décider à notre place. Nous ne sommes pas démunis, le génie humain nous réserve encore de belles promesses, seul compte, ensemble, de revoir complètement l’ambition du projet humain. Que chacun accepte de changer son regard sur le monde.

C’est tout l’enjeu du film : transmettre par l’image une conviction. Donner la conscience de notre inconscience, pour que chacun se convainque lui-même que la mutation radicale est inévitable et souhaitable. Et que dès lors elle peut se mettre en marche. Si Le Syndrome du Titanic est un cri d’alarme, il est aussi un cri d’espoir. Ce cap Horn de l’Humanité est paradoxalement l’ultime occasion de nous retrouver autour de la tribu humaine et de redonner du sens au progrès. “ Nicolas Hulot

Réalisation : Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre
Le narrateur : Grand Corps Malade, le célèbre slameur, est la voix off du documentaire
Scénario : Nicolas Hulot
Production : Mandarin Cinéma – Studio 37 – WLP – Mars Films – TF1 Films Production
Distribution : Mars Distribution

La liste des avant-premières réservées aux enseignants et aux documentalistes sera bientôt disponible sur le site officiel du documentaire. Si vous souhaitez être informé de l’ouverture des inscriptions, cliquez ici.

Projections scolaires : Vous pouvez organiser une projection du film pour vos élèves en vous adressant à la salle de cinéma de votre choix dès maintenant. Les projections scolaires se feront au tarif en vigueur dans la salle choisie. La liste des salles où le film sera projeté sera disponible début mai à partir de ce lien.

Interview de Nicolas Hulot par Terra Eco

L’animateur et patron de la fondation qui porte son nom lève, pour « Terra eco », un coin de voile sur ce film. Et appelle à un changement radical et immédiat de notre consommation. Extrait de l’interview.

TERRA ECO : « Brûler les étapes » : est-ce le but de votre long-métrage Le Syndrome du Titanic ?

Nicolas Hulot : Ce film sans concession est ma façon de franchir un cap. Le temps des écogestes est révolu. Il faut fermer le ban et précipiter l’étape suivante. Le film part de ma conviction que les crises écologique, alimentaire, énergétique et financière, qui se combinent pour former une crise systémique, ont une seule et même origine : une profonde crise culturelle. Le plus petit dénominateur commun de ces crises est notre incapacité chronique à nous fixer des limites, c’est-à-dire notre goût absolu pour la démesure. Il n’y a pas besoin d’être prix Nobel d’économie pour le comprendre. Par ailleurs, les changements que nous faisons dans nos modes de vie relèvent de l’épaisseur du trait. Ils ne sont pas à l’échelle des enjeux. Ce qui est en cause, c’est bel et bien notre système économique. Les recettes du passé ne fonctionnent plus. Pire, elles sont les poisons d’aujourd’hui.

TERRA ECO : Le propos de votre film semble donc bien davantage économique et sociétal qu’écologique…

Nicolas Hulot : La crise écologique est là. On ne peut plus le nier et ceux qui ne veulent pas recevoir cet argument-là aujourd’hui ne le recevront pas plus demain. Partant de là, mon propos n’est pas de faire le énième film environnemental. Ce qui m’intéresse c’est la suite : ce qui est en cause, de façon positive et négative, ce sont nos modes de production et de consommation individuels. Nous assistons à une forme de déni, car l’évidence nous gêne : soit on subit les changements, parce que la nature ne nous demandera pas notre avis et parce qu’elle a déjà entamé une forme de « régulation » ; soit on décide de prendre la main et on anticipe les problèmes. Mais alors, nous devons changer radicalement. Cela ne compromettra ni le fonctionnement de notre monde ni notre bien-être. Mais nous devons agir dans un délai très court. Il faut faire sauter les verrous culturels du nationalisme, du positivisme et de la confiance absolue dans la science et les technologies.

TERRA ECO : Pensez-vous que nous soyons prêts à entendre un tel discours ?

Nicolas Hulot : Je cite souvent cette pensée d’Einstein : « Notre époque se caractérise par la profusion des moyens et la confusion des intentions. » Nous ne manquons pas de moyens mais il nous faut préciser nos intentions, exercer notre choix. Or, choisir c’est renoncer : nous ne pourrons pas être sur tous les fronts. Pouvons-nous, par exemple, continuer de mettre chaque année dans les budgets militaires des sommes 30 fois supérieures à ce qui permettrait de sortir l’humanité de la misère ?

TERRA ECO : Ces propos ont déjà été entendus maintes fois depuis les années 1970.

Nicolas Hulot : Oui. Mais s’ils avaient été écoutés, nous n’en serions pas là. Même les esprits chagrins reconnaissent que notre système économique et social s’effondre. Dès les années 1970, des penseurs du Club de Rome soulignaient qu’il n’était pas tenable à long terme. Si on les avait écoutés, la résolution de nos problèmes serait moins compliquée.

 

Voir aussi : Le Titanic, un sacré exemple pour l’humanité! : http://terresacree.org/titanic.html

$$$$$$$$

Voici les premiers extraits de ce film

http://www.dailymotion.com/video/xai892 

oooooooo

Une Réponse à “Le Syndrome du Titanic, le documentaire de Nicolas Hulot et Jean-Albert Lièvre”

  1. nananath dit :

    Bonjour Claude, effectivement nous avons été bien touché par la tempête, nous sommes nombreux à être sinistrés. Nous sommes à Yves exactement au Marouillet, tu peux voir quelques photos sur mon blog. Nous avons trouvé à nous reloger pour l’instant, on n’a pas trop à ce plaindre nous sommes bien entouré voir chanceux d’être ensemble et en vie (le plus important) mais nous harcelons les assurances pour retrouver notre habitation habitable (qui malheureusement mettra du temps).
    Merci de ton soutien.
    Bises

    Dernière publication sur Région : Planet Exotica Royan

Laisser un commentaire

info pré berthet |
Tout sur les pub |
TOUTE L'ACTUALITE NATIONALE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Espace de la différence
| KINESITHERAPEUTES...ORDRE O...
| présidentielle choix des ha...